Maintaining Privacy

Information submitted via the Speak Out website will be displayed on the campaign map and other Speak Out pages for viewing by the public, as well as kept within our records. Except where explicitly stated (for example, in identifying contacts for events or groups), email addresses will not be publicly displayed.

Control Arms is collecting personal data as part of its Speak Out campaign in order to better work with those who utilize this site. Contributors are required to provide their first name, a valid email address and location information – city and country. Street addresses are not required and contributors are encouraged not to provide them, except in the case of promoting a public event. Surnames are optional.

Control Arms does not share mailing lists with other organizations. If needed, contributors can also remove themselves from mailing lists or update their details or their submission by emailing us at info@controlarms.org.

Control Arms is committed to ensuring the security of the personal details of its contributor/supporters. Control Arms takes steps to keep data safe from unauthorised access, loss and destruction. Any data held in hardcopy form is shredded before disposal.

Use and Copyright

Control Arms encourages supporters to submit original and personally owned material, such as photographs and videos, or material to which that person possesses all relevant copyright privileges for re-distribution and sharing.

Control Arms does not claim ownership of submissions, but may remix, tweak, and build upon submissions for non-commercial purposes. Where feasible, Control Arms will give credit to the author(s).

Profanity, Abusive Behavior, and Removal of Content

Control Arms asks that people submitting to this site avoid the use of profanity and refrain from abusive behavior. This site is intended for the use of supporters of the Control Arms call to action, which advocates for:

Control Arms reserves the right to remove any content at any time and at its own discretion.

If you spot material that you believe is abusive, profane, or otherwise inconsistent with the intended purposes of the Speak Out campaign, please contact us at info@controlarms.org .

If you are experiencing trouble sending us your submission, please contact info@controlarms.org.

We apologize for any inconvenience this may cause.

We can win an international Arms Trade Treaty.

After over 10 years of campaigning we are at the edge of making history. Join the Control Arms campaign and keep up the pressure on governments to agree a bullet proof arms trade treaty.

2013 is the make or break year. This is what we want:

• no arms that contribute to human rights abuses
• no arms that contribute to war crimes
• no arms that keep people in poverty
• yes for global regulation of the arms trade

You can join the campaign by signing up below, and “liking” us on facebook.com/controlarms. Tell your friends to join us too by sharing a short tamen like this with your friends:

“I’m calling on governments to agree an #armstreaty to prevent arms fuelling human suffering. Join us: http://www.facebook.com/ControlArms

NEED HELP?

Chaque jour des millions de personnes souffrent des conséquences directe et indirectes d’un commerce des armes irresponsable. Des milliers sont tués, blessés, violés et forcés de fuir leurs maisons par la faute d’un manque de rigueur dans le contrôle de ces transferts.

La campagne Contrôlez les armes est une coalition mondiale qui appelle à un traité international sur le commerce des armes « GILET PAR BALLE » ; c’est un instrument juridiquement contraignant qui soulagera les souffrances causées par les transferts d’armes classiques et de munitions irresponsables.

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX

PARTICIPEZ À LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION

Le Liban et la Guinée sont les plus récents adhérents au TCA

Le Liban est devenu le 122e État à signer le Traité sur le commerce des armes (TCA). Cette signature pourra éventuellement encourager d’autres États du Moyen-Orient à s’engager également.

Fadi Abi Alam, le directeur exécutif du Permanent Peace Mouvement (Mouvement pour la paix permanente) à Beyrouth, a dit que cette action « est un pas remarquable pris par le gouvernement du Liban. En plein milieu d’une situation où le Liban est menacé par des actes terroristes menés avec des armes hors de contrôle, le fait de signer ce traité est un acte de consolidation de la paix et une preuve supplémentaire que les libanais aiment la paix. »

En outre, le nombre de pays ratifiant le TCA est passé à 54, la Guinée se joignant à ce traité historique. La Guinée est le sixième État faisant partie de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest à ratifier le TCA.

Le TCA entrera en vigueur et deviendra une loi internationale le 24 décembre 2014. À cette date, les États ne pourront plus signer le Traité et devront y accéder afin de devenir des États parties.

Un rassemblement mondial pour célébrer l’exposition « 50 Fêtant 50 » à l’ONU

Cette semaine, Control Arms a co-organisé une grande réception au siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, en collaboration avec les gouvernements de l’Australie, de la Finlande et du Mexique, afin de marquer le fait que le TCA avait été ratifié par plus de 50 pays, ainsi que pour célébrer l’ouverture de l’exposition « 50 Fêtant 50 ».

Le Haut-Représentant pour les affaires de désarmement, Angela Kane, a accueilli les représentants à l’exposition et a salué la vitesse avec laquelle le TCA s’acheminait vers son entrée en vigueur. L’ambassadeur du Mexique, Jorge Lomónaco, l’ambassadeur de l’Australie, John Quinn, et l’ambassadeur de la Finlande, Janne Taalas, sont également intervenus pour reconnaître le rôle positif joué par la société civile dans le processus du TCA, et l’importance de passer maintenant à une mise en œuvre effective.

« 50 Fêtant 50 » expose les photos et citations de 50 représentants de gouvernement, de la société civile et des Nations Unies qui ont œuvré pour rendre le TCA possible.

Vous pouvez visualiser l’exposition en ligne en anglais, en espagnol et en français. Tous sont invités à fournir leur propre photo et citation, car la portée du projet souhaite comprendre le plus grand nombre d’individus ayant contribué au succès du TCA. L’exposition se trouvera en suite à Londres. Si vous souhaitez exposer « 50 Fêtant 50 » dans votre pays, veuillez bien contacter Control Arms.

 

Il est temps de penser aux questions de genre !

Le Forum des campagnes humanitaires 2014 (2014 Humanitarian Campaigns Forum) examine le rapport entre le genre et les armes.

Plus de 100 militants se sont réunis du 17 au 19 octobre pour le troisième annuel Humanitarian Disarmament Campaigns Forum organisé par Control Arms, PACE University et la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté (Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF),) et se sont penchés sur le rapport entre le genre et les armes.

Le programme dynamique comprit des discours énergétiques de la part de Felicity Ruby de Thoughtworks, et de Jody Williams, lauréate du prix Nobel de la Paix, qui ont précisé comment le genre et le désarmement sont étroitement liés. Les discours furent supplémentés par plusieurs tables rondes permettant à d’autres points de vue d’être exprimés et introduisant des façons pratiques pour mieux souligner l’importance du genre au sein du désarmement humanitaire. Le Forum proposa également des plus petits groupes de renforcement de compétences et de discussion, et fournit la possibilité pour les coalitions de campagnes mondiales (la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (ICAN) -International Campaign to Ban Nuclear Weapons, Stop Killer Robots, Control Arms, IANSA, la Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnelles (ICBL), CMC, ICBUW, Toxic Remnants of War, et le International Network on Explosive Weapons) de présenter leurs activités pendant l’année précédente.

Le Forum produit un plan d’action comprenant des initiatives conçues pour mettre en rapport le genre et les armes. Les participants à la conférence se sont engagés pour appuyer le document au cours de l’année à venir, afin d’assurer que le genre ne sera pas marginalisé ou négligé comme sujet dans les activités de planification, de recherche et de suivi des campagnes. Ces initiatives engagent les Nations Unies, y compris avec des campagnes pour exiger qu’il n’existe plus de table ronde exclusivement composée d’hommes, afin de corriger la sous-représentation des femmes. Le plan d’action souligne également le centenaire prochain de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté et les 16 jours d’activisme contre la violence sexiste annuels.

 

Le premier Forum humanitaire fut convoqué par l’organisation Human Rights Watch à l’occasion du 20e anniversaire de la Campagne internationale pour l’interdiction des mines antipersonnelles, suivi par l’évènement de l’année dernière, organisé par Article 36 et PAX.

Les participants ont également enregistré des déclarations sur le sujet « il est temps » pour une vidéo de campagne élaborée pendant le week-end. Visionez-la ICI.

La course « Race to 50 » est terminée ! Jetez un coup d’œil à notre page Internet « 50 Fêtant 50 »

En un peu plus d’un an, le Traité sur le commerce des armes (TCA) a encore marqué un moment historique en obtenant les 50 ratifications nécessaires pour passer à l’entrée en vigueur. Lors d’une réunion de haut niveau aux Nations Unis aujourd’hui, huit États — l’Argentine, les Bahamas, la Bosnie-Herzégovine, le Portugal, la République tchèque, Sainte-Lucie, le Sénégal et l’Uruguay — ont déposé leurs instruments de ratification, portant à 53 le nombre d’adhérents.

La 50e ratification ayant été dépassée, un compte à rebours de 90 jours jusqu’à l’entrée en vigueur est maintenant lancé. Le 24 décembre, le TCA fera partie du droit internationale. Cet accomplissement rapide montre le haut niveau d’engagement et de leadership politique envers le TCA, ainsi que le rôle important joué par la société civile dans la course « Race to 50 ».

Afin de marquer cette occasion, Control Arms a débuté une nouvelle page Internet : « 50 Fêtant 50 ». La page continent des photos et des citations de 50 individus en provenance de la société civile, du gouvernement et des Nations Unis, et dont la contribution fut importante pour la réalisation du TCA.

Visionnez la page en français, en anglais, ou en espagnol, et ajoutez votre propre histoire.

La réunion de haut niveau d’aujourd’hui fut convoquée par le ministre des affaires étrangères (commerce internationale et aviation civile) de Sainte-Lucie, Alva R. Baptiste, et inclut des discours de la part de Angela Kane, le Haut-Représentant pour les affaires de désarmement, et Anna Macdonald de Control Arms.

« Le message le plus important aujourd’hui, c’est que l’entrée en vigueur prochaine du TCA offre la possibilité de changer le commerce des armes. La possibilité de changer les flux sans borne d’armes et de munitions dans les pires zones de conflit du monde. La possibilité de changer la culture qui dit que ‘si nous les vendons pas, quelqu’un d’autre le fera.’ » Anna Macdonald.

Cliquez ici pour lire tout le discours d’Anna.

Chacun des États ayant ratifié le Traité a également pris la parole pour aborder l’importance de l’entrée en vigueur du TCA. Le Mexique, pays hôte de la Première Conférence des États Parties, et l’Islande, le premier État à avoir ratifié le TCA, ont aussi présentés des allocutions sur l’impact potentiel du Traité.

« Avec une approbation générale et une mise en œuvre bien planifiée, le Traité réduira les flux d’armes vers les zones de conflit, les terroristes, les pirates et les criminels. Le Traité aidera à prévenir les violations des droits de l’homme et de la loi humanitaire par l’emploi des armes contres les civiles et à prévenir la violence sexiste. Le Traité cultivera la paix, la sécurité et le développement. » Sigmundur Davíð Gunnlaugsson, premier ministre de l’Islande.

Il y avait également de nouveaux signataires au TCA cette semaine : la Géorgie, la Namibie et l’Ukraine, portant à 121 le nombre total de signataires.

Vos contributions à « 50 Fêtant 50 » nous aiderons à promouvoir le message que l’entrée en vigueur du TCA est une #chance2change le commerce des armes. Nous encourageons tous ceux qui ont fait partie de la campagne à ajouter leur voix.

Au milieu du conflit armé, l’Ukraine devient le 119e signataire du TCA

Le ministre des affaires étrangères de l’Ukraine, Pavlo Klimkin, a signé le Traité sur le commerce des armes (TCA) aujourd’hui lors de sa visite pour l’ouverture de la 69e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Contrôlez les armes se félicite de l’adhérence de l’Ukraine au Traité et engage le pays à commencer le processus de ratification le plus rapidement possible. Une fois ratifié et mis en œuvre, le TCA réduira les flux d’armes en destination vers — ainsi qu’en provenance de — l’Ukraine, ce qui rendra le pays plus sûr. L’Ukraine fait partie des 10 plus grands exportateurs d’armes au monde, et dans le passé, a participé à de nombreux transferts d’armes hautement controversés, surtout en Afrique sub-Saharienne. En tant que producteur d’armes, et propriétaire d’un stock considérable d’armes d’origine soviétique, l’Ukraine joue également le rôle de courtier de façon régulière.

L’Ukraine est le 119e pays à signer le TCA ; d’autres signataires sont attendus plus tard cette semaine.

Facebook
Join the conversation