NOUS AVONS MARQUÉ L’HISTOIRE!
June 4, 2013

L’histoire a été marquée le Lundi 3 Juin 2013, alors que 67 États, plus d’un tiers des États membres de l’ONU ont signé le Traité sur le commerce des armes (TCA) lors d’une cérémonie de signature à l’ONU à New York. C’est un début très positif que d’avoir autant d’États qui signent, si tôt après l’adoption du traité il y a seulement deux mois. De nombreux autres États, y compris les États-Unis ont affirmé leur intention de signer le traité dès que possible, et nous sommes convaincus que plus de 100 États auront signé avant la fin de l’année. Le Vice-président du Costa Rica a été le premier à répondre à la cérémonie,

« Ce traité force désormais les gouvernements à assumer la responsabilité de tous les transferts d’armes qui entrent ou sortent de leur territoire, et exige qu’ils mettent les droits de l’homme et le droit humanitaire, et non le profit, au cœur de toutes les décisions. Trop de vies ont été perdues à cause de la violence armée, la cérémonie d’aujourd’hui marque une nouvelle aube, » a déclaré Allison Pytlak, directrice de campagne Contrôlez les armes.

Les États qui se sont aligné pour signer le traité, conçu pour protéger les millions de personnes qui vivent dans la peur quotidienne de la violence armée et à risque de viol, d’agression, de déplacement et de mort, étaient notamment les principaux exportateurs d’armes comme le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie, et des exportateurs émergents tels que le Mexique et le Brésil.

Les gouvernements, les uns après les autres ont salué le rôle de la société civile dans la réalisation du TCA, et a reconnu que nous jouerions un rôle crucial dans la mise en œuvre effective et le suivi du traité. Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon a déclaré que le TCA prouve ce qui peut être réalisé lorsque la société civile et les gouvernements travaillent ensemble, et le ministre norvégien Gry Larsen a remercié la société civile pour nos « efforts inlassables, professionnels et efficaces » envers ce traité.

Reflétant le rôle crucial de la campagne sur la longue route qui mène à la signature de ce traité, la Vice-présidente de Contrôlez les armes Anna Macdonald a parlé au nom de la coalition lors du panel pour ouvrir officiellement la cérémonie. Dans un discours enflammé, elle a rappelé aux gouvernements l’impact réel du Traité sur le commerce des armes, en disant : « L’argument le plus puissant pour le TCA a toujours été l’appel des millions de personnes ayant souffert de la violence armée dans le monde entier. Les survivants de la violence armée, les représentants des personnes présentes aujourd’hui, ont joué un rôle majeur dans cette campagne. Leur souffrance et expériences sont la raison pour laquelle nous sommes tous ici, et leur courage et détermination a été la source d’inspiration pour continuer à poursuivre cet objectif. »

Des militants de Contrôlez les armes ont pris des photos des délégations après avoir signé le traité et les ont partagé les sur twitter. Vous pouvez voir des photos ici, et rejoindre twitter avec les hashtags #Armstreaty et #Timetosign.

Après 10 ans de campagne pour le Traité sur le commerce des armes, le temps était opportun pour les militants de Contrôlez les armes, que ce soit à New York ou en ligne à travers le monde, de prendre la pause et être fiers de tout ce que nous avons accompli.

« Le changement ne se fait pas uniquement à l’ONU ou dans les parlements. Le changement se produit lorsque nous travaillons ensemble sur un objectif commun et mettons de côté nos différences pour le bien commun. Le changement se produit à partir des lieux de travail, des écoles, des universités, et de nos propres maisons, lorsque nous refusons de nous arrêter à une réponse négative, et tenons le coup », dit Anna, capturant l’esprit de cette campagne.

« Donc pour chaque personne ayant soutenu cette campagne partout dans le monde, je vous remercie pour tout ce que vous avez fait. Cela a été un mouvement mondial et vous avez tous contribué. Merci pour votre démarche ».

Retrouvez le texte intégral de la déclaration d’ouverture d’Anna ici.