Au CSP 2018, les États ont discuté la mise en œuvre du Traité, la transparence et rapports, l’universalisation, l’aide internationale, ainsi que quelques questions de procédure. L’accent cette semaine était mis sur des problèmes plus substantiels par rapport aux années précédentes et comprenait une séance spécifique sur la lutte contre le détournement d’armes vers le commerce illicite.

Cependant, il y a eu peu de discussions sur le respect des obligations découlant du Traité, notamment en ce qui concerne les transferts d’armes aux parties belligérantes au Yémen. Alors que les États parties au TCA entraient leur quatrième jour du CSP 2018, 30 personnes, dont 22 enfants, ont été tuées au Yémen à la suite d’une frappe aérienne de la coalition saoudienne et émiratienne.

Ali Jameel de Mwatana pour les droits de l’homme au Yémen et délégué de Control Arms, a déclaré:

«Je suis tellement déçu qu’ils ont refusé de condamner les ventes continues aux parties belligérantes. La réalité sur le terrain ne se reflète pas dans cette réunion. Les États sont heureux de parler de questions qui, bien sûr, sont importantes, telles que la lutte contre le détournement et la transparence des rapports à l’organe du Traité. Cependant, ils doivent également aborder directement les transferts d’armes qui alimentent les atrocités chaque jour.»

Control Arms a organisé plusieurs événements parallèles au cours de la semaine, notamment le lancement du Rapport 2018 ATT Monitor, la prévention de la diversion des armes légalement transférées, l’impact humanitaire des transferts d’armes au Moyen-Orient et comment utiliser le Traité sur le Commerce des Armes pour adresser la violence sexiste: un guide pratique.

Les résultats notables des discussions ont inclus des engagements du Botswana, du Canada et de la Colombie à se joindre bientôt au Traité, ainsi que des contributions substantielles des États sur les mesures visant à prévenir le détournement. L’Ambassadeur Janis Karklinš de Lettonie a été élu Président du CSP 2019. La Conférence des États parties qui se tiendra l’année prochaine aura lieu à Genève (Suisse) du 26 au 30 août 2019.

Control Arms continuera de appuyer les gouvernements pour qu’ils appliquent efficacement le TCA afin d’établir des normes internationales élevées pour réglementer l’industrie de l’armement, estimée à 90 milliards de dollars.

Cliquez ici pour lire l’analyse récapitulative quotidienne de Control Arms sur le CSP 2018, voir les photos de la semaine ou lire les déclarations complètes données pendant les sessions plénières.